Manifestations antiracisme : Plusieurs villes américaines touchées par des affrontements entre policiers et manifestants

0
147

 

À Austin, Louisville, Los Angeles, New-York et bien d’autres villes aux USA, des manifestants se sont réunis pour un défilé contre le racisme et le déploiement d’agents fédéraux sur ordre de Donald Trump. Ces rassemblements ont très vite virés à la confrontation avec les forces de police dans de nombreuses villes du pays. Face à cette situation, les forces de l’ordre ont été contraints d’utiliser du gaz lacrymogène, du gaz au poivre et des grenades éblouissantes.

Les manifestations contre le racisme et la brutalité policière, provoquées par la mort de l’’Afro-américain George Floyd à Minneapolis, surviennent au moment où le président Trump mène un dur combat pour sa réélection.

De nombreuses interpellations

Des protestataires ont fait un défilé dans la ville de Louisville dans le Kentucky, comme à Austin au Texas, à Richmond en Virginie ainsi qu’à New York, Los Angeles, Oakland et Omaha en Californie, où les forces policières antiémeutes auraient lancé des produits chimiques sur la foule du mouvement Black Lives Matter.

À Seattle, Washington, la nuit du Samedi 22 au dimanche 23 Juillet 2020 a été singulièrement agitée. De nombreux coups de feu ont été entendus dans les rues et de la fumée provenait d’un quartier où des manifestants ont brulé des engins sur un chantier en construction d’un centre de détention pour mineurs. Certains manifestants ont essayé de se protéger du gaz de poivre avec des parapluies, et près de 45 personnes ont été arrêtées pendant ces émeutes.

De gros chocs à Portland

Au même moment, des chocs violents entre policiers et manifestants ont été observés durant la nuit de vendredi 21 au samedi 22 Juillet 2020 dans la ville de Portland dans l'Oregon, qui est le théâtre de ces rassemblements depuis près de 2 mois. Ainsi, des manifestants ont essayé de mettre à terre une barrière qui se trouvait devant le tribunal fédéral qui était le centre du rassemblement.

Les forces de l’ordre de la ville ont aussi répliqué avec de nombreux tirs de gaz lacrymogène. Selon la police, un homme a été poignardé et le suspect de cet acte était retenu dans la foule jusqu'à ce qu’on l’interpelle. Le mouvement s’est particulièrement amplifié à Portland après l’arrivée des policiers fédéraux en mi-juillet.

À travers de nombreuses vidéos postées sur internet, on voit ces agents fédéraux en tenue paramilitaire et sans aucun badge conduisant des voitures banalisées pour interpeller des contestataires, amplifiant davantage le feu de la protestation. Suite à cela, une enquête a été ouverte par le ministère de la justice sur les actes discutables des forces fédérales sur place.

Incident dans la ville de Louisville

Étant sur sa campagne de réélection en Novembre en 2020, le président Trump a annoncé quelques jours plus tard vouloir renforcer le rang des forces policières fédérales à Chicago et dans d’autres villes suite à cette résurgence de la criminalité et des fusillades.

La nuit du samedi, trois personnes ont été blessées par arme à feu pendant la manifestation antiraciste à Louisville en Kentucky. Les forces de l’ordre ont malgré cela évoqué des circonstances « fortuites ».

Dans la même ville, des militants noirs armés ont protestés contre la mort de Breonna Taylor, une femme noire tuée par la police en mars 2020 dans sa demeure. Cependant, la police de la ville était déployée pour éviter tout accroc avec des contre-manifestants blancs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.