Etats-Unis : Les élections prises en otage

0
161

Surréaliste ! Voilà le mot qui qualifie le mieux ce qui se passe actuellement aux USA. Le président actuel Donald Trump, sachant que les sondages ne lui sont pas favorables, fustige ouvertement le vote par correspondance. Il se plaint également de « fraudes massives » qui pourraient avoir lieu et semblerait prêt à affaiblir coûte que coûte la poste américaine (USPS) afin que cette dernière ne puisse pas assurer la livraison des bulletins de vote dans les temps. Trump vient d’ailleurs de nommer un de ses proches, le républicain Louis Dejoy, à la tête des services postaux. Hazard ? C’est loin d’être une certitude. Il semble clair que Donald Trump n’a qu’une seule idée en tête : semer le CHAOS !

L’opposition de Trump au vote par correspondance

La pandémie a créé d’énormes dégâts dans le pays de l’oncle Sam, raison pour laquelle le vote par correspondance semble être une bonne alternative. Si 8 États sont encore quelque peu dubitatifs, 76 % des Américains ne seraient pas contre. Or, Trump, président actuel des États-Unis, est persuadé qu’y recourir avantagerait Joe Biden, son rival démocrate, et que plus la participation sera faible plus il aura des chances de l’emporter. Il ne met donc rien en œuvre afin de pouvoir sauver la poste qui fait actuellement face à une importante crise financière.

Les démocrates militent alors bec et ongle pour un plan de soutien d’urgence d’une valeur de 25 milliards de dollars, avec un supplément de 3.5 milliards de dollars qui seront adjugés au vote par correspondance. Trump s’y oppose fermement et une réorganisation de l’USPS a déjà été amorcée par Louis Dejoy. Démantèlement ou non ? On ne saurait le dire. Toutefois, il est difficile d’imaginer que la distribution des courriers par la poste ne soit pas affectée par cette réorganisation. Des boîtes aux lettres ont déjà commencé à disparaître des rues. C’est pour dire à quel point la situation est délicate.

Donald Trump ne se cache plus !

Trump ne cache même plus sa stratégie de sabotage. Il vient d’admettre sur Fox news que la restriction de l’action de l’USPS en le privant des ressources qui lui sont vitales aura sans aucun doute un impact négatif sur le vote par correspondance. Et, comme si ce n’était pas suffisant, le parti républicain multiplie les passages devant les tribunaux afin de rendre encore l’accès plus difficile à ce type de vote.

L’USPS au bord du gouffre

Au bord du précipice, la poste a dû prévenir Washington DC ainsi que 46 États en fin juillet qu’elle serait dans l’incapacité de garantir que la livraison des bulletins de vote se fera dans les délais. Cette situation pourrait avoir deux différentes conséquences : la première étant que les Américains n’iront plus voter et la seconde étant qu’ils seront dans l’obligation de prendre des risques sanitaires en allant voter physiquement dans les locaux prévus à l’occasion. Rappelons que la Covid-19 a déjà fait 170 000 victimes dans ce pays.

Comme l’a si bien dit Barack Obama, la suppression des votes intéresse bien plus Trump que l’extermination d’un virus. Son attitude est alors aussi bien scandaleuse qu’irresponsable. Disons-le ouvertement : Trump est loin d’être le dirigeant idéal pour une nation !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.