Digestion : Quelques aliments à digestion longue et difficile

0
125

Les maux de ventre et les problèmes digestifs sont très souvent causés par une seule chose : notre alimentation. Diarrhée, constipation, brûlures d’estomac, nausées, lourdeurs, ballonnements, les moments qui suivent un repas copieux et royal peuvent être très désagréables et laborieux. Si l’on se soucie un tant soit peu d’avoir une digestion parfaite, le minimum, c’est de prendre soin de soi et de bannir de ses habitudes alimentaires certains aliments à digestion longue et difficile. Ceci est encore plus important le soir lorsque l’on sait qu’une mauvaise digestion peut empêcher de trouver le sommeil. Adopter des habitudes alimentaires saines qui n’éprouvent pas le système digestif permet également de prévenir d’éventuelles douleurs abdominales et de prédire avec beaucoup plus de sérénité le temps de digestion. Aussi, sachez que plus la digestion est mauvaise, plus le métabolisme est ralenti, ce qui facilite l’accumulation des graisses. Les aliments qui suivent sont donc à éviter.

Les crudités, elles sont réputées pour leur digestion très difficile

Lorsqu’elles sont excessivement consommées, les crudités deviennent très néfastes. En effet, lorsqu’elles sont consommées crues, les fibres qu’elles contiennent sont bien plus difficiles à digérer que quand elles sont passées au feu. C’est ce qui explique le fait d’avoir le ventre gonflé juste après la consommation d’un apéritif à base de crudité. Les poivrons crus sont également concernés. Pour que la digestion soit bien plus facile, il est conseillé de les cuire avant de les consommer et de retirer la peau des tomates et celle des poivrons. En effet, la tomate contient une grande quantité de fibres que l’organisme n’arrive pas à assimiler facilement.

La friture

Celle-là n’est pas très appréciée. Très salées et donc déshydratantes en été, sans oublier qu’elles sont mauvaises pour l’humeur, les fritures sont également des aliments à digestion très difficile. Qu’il s’agisse de frites, de nuggets, de nems, de poisson frit ou encore de poulet, il est préférable d’en limiter la consommation. En effet, ils sont très gras. C’est justement ces graisses-là que l’organisme n’arrive pas à assimiler rendant ainsi le travail de digestion tout à fait laborieux. Si elle est consommée le soir, la friture peut être à la base de troubles du sommeil.

Le pain

Il est très difficile de se passer de pain. Cet aliment est présent dans tous les ménages. Cependant, il s’agit d’un aliment qui cause des flatulences. Ce qui est encore plus vérifié avec la baguette de pain. Cette dernière, n’étant que très peu fibreuses, provoque une sensation de non-satiété. Raison pour laquelle, elle n’intervient pas dans la régulation du transit et encore moins dans l’équilibration du microbiote intestinal. C’est donc un aliment pas très digeste. Les pains industriels tout comme la brioche sont, eux aussi, déconseillés chez les personnes qui ont un estomac fragile. En effet, ces aliments sont ultra-transformés et donc très difficiles à digérer, car ils contiennent assez d’additifs. De plus, ce sont des aliments assez mous, ils sont donc très peu mastiqués, ce qui entraine bien évidemment une mauvaise digestion surplombée d’un important index glycémique. Le croque-monsieur, lui, est la cerise sur le gâteau, car il associe à la fois charcuterie, fromage fondu gras et pain.

Les boissons gazeuses

À l’heure du repas, il convient de se méfier aussi bien des sodas que de l’eau gazeuse. En effet, les gaz que ces derniers contiennent provoquent le gonflement de vos parois intestinales. Ceci favorise le ventre gonflé ainsi que les ballonnements douloureux.

Les oignons

On ne cesse de vanter les bienfaits de l’oignon, mais on en oublie presque qu’ils ne sont pas toujours très faciles à digérer. Comme c’est le cas pour les oléagineux, les fruits secs et le chou, l’oignon a, lui aussi, une digestion très laborieuse. Il est en effet un aliment dit fermentescible. Ainsi donc, certaines de ces fibres ne passent pas l’estomac et y restent bloquées provoquant ainsi une fermentation. Conséquence : une perturbation du transit intestinal donnant lieu à des brûlures d’estomac et à des flatulences.

Quelques produits laitiers

On n’a nullement besoin d’être intolérant au lactose pour que ces derniers donnent du fil à retordre. En effet, les enfants digèrent mieux le lactose que les adultes. Ainsi, après avoir consommé des fromages fermentés ou de lait, le lait, une fois dans le côlon, se fermente créant des ballonnements et des douleurs digestives.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.